Résultat de votre recherche

La Province de Palermo

by Marie sur septembre 8, 2018

Palermo, aussi appelé « la vieille dame » soit « la vecchia signora » en italien, est d’une beauté sans fin. À travers les millénaires, elle a connu d’innombrables conquérants. Certains l’ont enrichie, d’autres pillée.

Quoi qu’il en soit, ils ont tous laissé une empreinte significative sous forme de gastronomie, d’architecture ou de culture. Pour n’en nommer que quelques-uns, les Romains, les Phéniciens, les Carthaginois, les Grecs et les landes de sarracénies ont apporté une contribution distincte à la région. Entourée de montagnes, elle repose comme un joyau sur sa baie méditerranéenne.

Les étrangers qui envisagent de s’installer en ville s’inquiète souvent de la mafia. Vous trouverez notre article sur la mafia en Sicile qui explique comment et pourquoi la mafia a perdu de son influence. De plus, le tourisme n’a jamais été une cible pour la mafia mais plutôt été considéré comme une source importante de revenus pour l’économie à ne pas perturber.

Palermo ne demande qu’à être exploré, mais cela nécessite de vous accoutumer à l’italien, voir même le sicilien, dans certains endroit reculé de la grande ville. Les serveurs et autres personnels de service qui parlent l’anglais se font rare mais toujours charmant. La plus petite tentative de votre part pour communiquer en italien sera généralement récompensée par un sourire.

Si vous appréciez l’imprévisible et que vous êtes de nature optimiste, Palermo est une ville faite pour vous. L’excellent bouquin de Roberto Alajmo sur Palermo qui s’appelle « Palermo è una cipolla », soit « Palermo est un oignon » l’explique très bien, parcequ’à chaque fois que vous pensez connaitre la ville, vous y découvrez quelque chose de nouveau que vous ne soupçonniez pas.

Plus à l’est de la province, vous trouverez les villes jumelles de Termini Imerese et Cefalù. Situées à l’ouest et l’est du « Golfo di Termini Imerese », un parfait exemple de la nature contradictoire de la région. Tous deux ont une histoire riche qui remonte aux siècles av. J.-C. et les deux ont de longues plages de sable où les pêcheurs ont entreposé leurs bateaux jusqu’aux années 1950.

Lorsque l’industrialisation a finalement atteint la Sicile, Fiat a voulu construire une usine automobile et la compagnie d’énergie Enel a voulu construire une centrale électrique. Les deux villes ont commencé à délibérer sur la manière de procéder et Termini Imerese a estimé que le tourisme amènerait serait source de problèmes, car le comportement de certain vacanciers pouvait porter atteinte au calme de la ville. Ils ont alors décidé de transformer leur plage en un immense port, pour le transport biens tels que les voiture de l’usine de Fiat. Cefalù a estimé que les revenues d’une des villes balnéaires les plus pittoresques et les plus touristiques de la Sicile pourrait être suffisant pour son économie. Fiat a quitté la région il y a quelques années et l’usine reste aujourd’hui vacante.

Il serait injuste de s’arrêter avec la description de Termini Imerese, car là où Cefalù est sans doute le plus adapté au tourisme, Termini a beaucoup de choses à offrir. Il y a un beau centre-ville médiéval divisé, comme beaucoup d’autres villes siciliennes, en une section supérieure et inférieure, où la partie supérieure offre une promenade avec vue panoramique sur toute la ville et la Méditerranée. Il y a aussi un véritable aqueduc romain qui traverse la partie supérieure, ainsi qu’une plage de galets où la partie inférieure se termine. Le coût de la vie y est moitié moins cher qu’à Cefalù, de même que les maisons et les appartements. Donc, si vous voulez une propriété abordable sur la côte sicilienne, Termini et un très bon choix, ce qui explique aussi notre présence.

Plus impressionnant encore, la région vous offre la possibilité d’y skier, grâce à la réserve naturelle de Madonie, avec ses hautes montagnes et ses belles vallées, située légèrement à l’intérieur des terres de la province. La région abrite les adorables villes de montagne de Petralia Sottana et Petralia Soprana, situées à plus de mille mètres d’altitude. Encore plus haut se trouve la station de ski de Piano Battaglia, avec un télé-siège et plusieurs pistes. Donc, en décembre, il est vraiment possible de pratiquer des sports d’hiver et d’été dans la même journée.

Share

    Comparer